A New York, les manifestants anti-Wall Street ont presque tous été libérés


Samedi à New York, 700 personnes avaient été arrêtées à New York car elles bloquaient la circulation du Pont de Brooklyn pour manifester contre les effets de la crise économique. Ces manifestants ont finalement été libérés dimanche.

Le mouvement anti-Wall Street s'inspire des révoltes du printemps arabe et des indignés espagnols, il a été lancé au milieu du mois de septembre et semble prendre de l'ampleur, puisque tous les jours plusieurs centaines de personnes se regroupent sur Wall Street devant la Bourse de New York. Le mouvement anti-crise a débuté à New York mais à maintenant gagné Boston, Chicago, et la Californie ! Certaines stars soutiennent même les manifestants, parmi lesquels l'acteur Alec Baldwin.

L'arrestation de 700 manifestants samedi a provoqué un fort mouvement de soutien sur Internet, tout en faisant de la publicité pour le mouvement anti-Wall Street. Les manifestants avaient été arrêtés pour trouble à l'ordre public. Ils tenaient des pancartes avec des inscriptions telles que "en finir avec la Fed" (la réserve fédérale), ou encore s'en prenaient à la Goldman Sachs.

Sur son site Internet, le mouvement nommé "Occupy Wall Street" se dit être un mouvement pluriel, qui n'a pas de leader. Nous sommes les 99 % qui refusent l'avidité et la corruption de 1 %, peut-on lire sur la première page du site. Par 1 %, il faut comprendre les 230 000 millionnaires qui bénéficient d'avantages fiscaux. Les initiateurs expliquent : Nous utilisons les tactiques révolutionnaires du Printemps arabe.

A lire aussi :

  • Tourisme New York
  • Vol New York
  • Catégorie: